Ce qu'ils disent de Gasconh'à Table...

Le salon gourmand Gasconh'à Table à Samatan (France Bleu 2018)

Pause gourmande à Samatan Par 

L’équipe du salon entièrement dédié au meilleur des produits gersois nous accueille avec au menu : foie gras, pain artisanal, jambon de porc noir de Bigorre ou encore des cocktails à manger!

A Samatan, une équipe des 50 bénévoles préparent cette  fête gourmande ! Ecouter l'émission


Gasconh'à Table : un salon pour se régaler (La Dépêche 2018)

La 5e édition de Gasconh'à table commence dès ce soir à Samatan, avec un repas gargantuesque pour 330 convives, avant de se poursuivre tout ce week-end.

 

Dès ce soir et pendant tout le week-end, les coprésidents de Gasconh'a table, Carole Daignan et Mathieu Desplas, avec leur équipe de bénévoles (une soixantaine) vous proposent de découvrir le 5e Salon de la gastronomie et de la culture gasconnes. Cette fête qui revient chaque année, le dernier week-end de novembre, inaugure la dernière ligne droite vers les festivités de Noël, avec ce soir à la salle des fêtes, le repas gastronomique à partir de 19 h 30, animé par Lazikagreg. Pour commencer, les 330 convives inscrits vont déguster une daube de cuisse de canard façon nem et son caramel de tomates, du foie chaud, vinaigrette aux agrumes et coulis de roquette. Une entrée spécialement confectionnée par Olivier Andrieu, chef de la Table d'Olivier à Samatan. Suivront d'autres délices dont, en dessert, la surprise de la pâtisserie La Fontaine. Lire le reste de l'article


Gasconh'à table : éclectisme, plaisir des yeux et papilles (La Dépêche 2017)

Dimanche, l'édition de Gasconh'a table a continué à faire le plein de visiteurs, ravis de déambuler parmi les exposants. Une grande variété de produits gourmands et autres leur était proposée. Si tout a été fait pour le plaisir des papilles avec les conserveurs, fromagers, chocolatiers, etc., celui des yeux était également roi. Ainsi... Lire le reste de l'article


Des étals appétissants et variés ! (GersicottiGersicotta 2016)

En Gascogne, la cuisine au "gras" est une institution, une tradition, un incontournable : du foie gras, en passant par le confit, la garbure, les merveilles, le jambon de porc noir, les pastis et croustades et compagnie, tout est bon pour y mettre ce gras, ce délicieux gras dont les marchés portent le nom.  Vous savez, ce délicieux gras, graisse d'oie ou  graisse de canard dans laquelle on peut aussi faire rissoler les pommes de terre et qui régale bien des papilles avec ce petit goût si particulier et si délicieux qu'il donne aux aliments.

{...}

Je reprends alors les mots de Philippe Martin, prononcés lors de l'inauguration de samedi matin et qui m'ont beaucoup amusée et je les confirme, "Dans le Gers, il faut voir la vie en gras".  Le ton était donné pour ce week-end consacré à la gastronomie et à la culture gersoise. Et moi, quand il s'agit de gras, bizarrement je me sens immédiatement dans mon élément. D'ailleurs beaucoup disent que le gras, c'est la vie.

{...}

Je résume : au Salon Gasconh'à table t'en prend plein les yeux, plein le cœur, plein les papilles et t'es fichtrement bien dans ton assiette ! Lire le reste de l'article